A propos

J’ai décidé de créer ce blog, après avoir dû expliquer une fois de plus mon travail et le monde qui l’entoure à une connaissance. Je suis consultante en management de l’innovation depuis 3 ans et je constate régulièrement que même les entreprises que j’accompagne connaissent très mal le monde de l’innovation (ce qui justifie tout de même mon emploi). Je me suis donc posé la question suffisante : pourquoi connaît-on si mal la recherche et l’innovation en France ?

Pourtant des webzines comme Futura-Sciences ou Maxisciences ont beaucoup de lecteurs, surtout, parmi la population des jeunes, des étudiants et des personnes n’ayant aucun lien avec le monde de la recherche. L’intérêt des « M. et Mme Michu » pour la recherche semble donc être là. En relisant différents articles de ces webzines, et en parcourant différents blogs informatiques et écologiques, j’ai pu observer qu’une très faible quantité des articles parlaient de la recherche et innovation en France, et quand c’était le cas, les commentaires des lecteurs étaient incrédules, et doutaient fortement qu’en France on soit capable de découvrir des choses.

Je le dis, je l’affirme : il y a de la recherche en France ! Il y a des chercheurs, il y a des experts, il y a des ingénieurs, il y a des techniciens. Il y a des dizaines de milliers de chercheurs, et pas que dans les universités. Ils cherchent et ils trouvent aussi. Mais on n’en parle finalement pas autant ça. Quand on le fait, on ne s’adresse pas forcément à tout le monde, ou alors le plus souvent pour dire que ça ne va pas. Comme lorsque les chercheurs des universités étaient en grève, ou que les projections économiques montraient que l’objectif des 3% du PIB consacré à la R&D ne serait pas atteint.

Mais a-t-on dit que certaines régions atteignaient déjà ce seuil, comme le Midi-Pyrénées ? S’est-on interrogé sur le manque de communication de la recherche publique vers le grand public qui la finance pourtant en grande partie, sans savoir vraiment ce qu’elle fait ? Sur le fait que les politiques, qui in fine décident des budgets, sont élus par des gens qui méconnaissent cette activité publique ? Certes, cette méconnaissance que je pointe ici n’est qu’une partie du problème de la recherche en France, mais chaque élément compte et je ne pense pas qu’on puisse gérer une activité qu’on ne connaît pas.

Il serait prétentieux d’affirmer que je vais y remédier, mais je vais tout de même apporter une pierre de plus dans ce sens, aussi petite soit-elle. Il existe des sites et blogs sur la recherche locale comme Kwantik ou Ouverture qui me font penser que ma démarche n’est pas tout à fait un coup d’épée dans le vide : ces sites parlent de la recherche en Midi-Pyrénées, l’une des très, trop, rares régions à atteindre les 3% de PIB consacrés à R&D.

Sylvie CAMACHO

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


%d blogueurs aiment cette page :