Quelques définitions de l’innovation

11/06/2012 at 16:09 Laisser un commentaire

Bonjour à tous !

Cela faisait quelque temps que je n’ai pas pris le temps de vous faire part de mes réflexions et découvertes sur l’innovation. Je vais de ce pas me rattraper, et je vous propose quelques définitions de l’innovation et de l’invention données dans l’émission « l’inventeur de l’année ».

Avez-vous suivi « l’inventeur de l’année 2012 », l’émission de M6 ? Cette émission, qui comme toute émission a une part de scénarisation, de farfelu, d’émotion orchestrée et de beaux gosses, a le mérite d’essayer de mettre en avant des inventeurs parfois un peu farfelus. A la clé 100.000 € pour le vainqueur, pour tous, le quart d’heure de gloire. Pour certains l’opportunité de se faire remarquer. Ou pas !

L’inventeur de l’année 2012

Concrètement, dans cette émission des gens amènent leur invention qu’ils présentent devant un jury. Ce jury est composé d’un inventeur, d’une entrepreneuse, d’un « marketeur » spécialiste de la relation client, et d’un directeur de chaine de magasins de grande distribution. Aux côtés de ce jury, un panel de 11 consommateurs qui représente les consommateurs, leur rôle était de trancher en cas d’indécision du jury, et d’apporter des commentaires de consommateurs sur les inventions présentées.

Le jury de l’inventeur de l’année (M6) – de gauche à droite : Jean-Michel Chaudeurge, Phillipe Bloch, Hapsatou Sy, Pascal Gayrard (Cliquez sur l’image pour plus d’information sur ce jury)

Je vais me permettre une remarque assez désagréable : Hapsatou Sy, à la tête de salons de beauté, avait tout pour être la plante verte de service qui remplissait les « quotas » de femmes et de « minorités visibles » (diantre que je déteste cette idée) : jeune, pimpante, maquillée, toujours bien mise, perchée sur 10 cm de talons. La jeune coiffeuse un brin superficielle, en clair.

Mais, et cette fois je vais être plus sympathique, elle a démontré un vrai sens de la relation au client, de la compréhension de leurs besoins et envies. Impartiale, très pertinente, tour à tour candide puis combative pour ses idées. De loin, le membre du jury que j’ai préféré ! Plus d’une fois, elle a pris la défense du panel de consommateurs. Plus d’une fois, elle a recentré le débat au sein du jury. Plus d’une fois, elle a tenu tête à un inventeur (Jean Michel Chaudeurge) qui a une vision pour le moins étonnante de l’invention.

Et, ce sont justement les réflexions de ce bonhomme que je veux partager avec vous, pour en discuter, en débattre ou en rire (si si, parfois ça vallait le détour). Ce bonhomme est un inventeur, designer. A priori, une place tout à fait légitime dans un tel jury. C’est également un personnage, ce qui aide quand on  fait de la télé. Voici quelques uns de ces commentaires sur les inventions.

Quelques définitions de l’innovation et l’invention par Jean-Michel Chaudeurge

Innovation : qui amène fondamentalement un bénéfice supérieur à ce qui existe

Lors de la première émission, concernant un casse-noix pour le moins original (pour en savoir un peu plus sur ce casse-noix : ici), qui permet de ne pas se pincer, ne pas mettre des éclats de coques partout, tout en étant ludique, il définit ainsi l’innovation : « Je ne vois pas dans ce produit une innovation au sens où on peut l’entendre quelque chose qui amène fondamentalement un bénéfice supérieur à ce qui existe déjà. »

Un peu plus tard, il tiendra peu ou prou le même discours, concernant une autre invention sur laquelle il ne voit pas d’intérêt par rapport à l’existant : le manège à café (primé au concours Lépine : ici). C’est vrai que n’avoir qu’une seule machine au lieu de 2 voire trois n’apporte aucun bénéfice en terme de place, de coût et de liberté du choix des dosettes… Cette invention a été défendue par le panel.

Le panel où l’on dira à l’invention suivante dira : « un crayon et une gomme, tu les colles ensemble ça fait pas une invention. ». Certes, quand le premier crayon-gomme est sorti, l’inventer n’a pas demandé de R&D, certes. Mais un nouveau produit qui n’existait pas avant rentre sur un marché. C’est une innovation. Hé oui. Ce qui est intéressant, c’est que l’exemple du crayon-gomme est celui donnée par l’INPI pour l’invention non brevetable (ici). Remarque d’un consultant CIR qui regardait également l’émission : « Et le stylo 4 couleurs alors ? ». Alors, à votre avis ? Innovation ou pas ?

Dans la seconde émission, suite à la présentation d’un rapproche ceinture adaptable à toutes les voitures, M. Poussette (comprenez Jean-Michel Chauderge ) persiste dans sa définition de l’invention qui ne peut être une amélioration de l’existant. Un débat s’en suit dans le jury, et Hapsatou Sy lui fait remarquer que l’objet n’existe pas, il est donc nouveau, c’est donc une innovation. Dans le panel, on décoche un beau « La poussette ça existe déjà, je peux lui dire la même chose ». C’est vrai qu’avec ce genre de définition, il faut lui retirer son étiquette d’inventeur (il est présenté pour avoir inventé une poussette pliable…).

Une invention c’est l’idée qui est concrétisée par un objet

Ce débat voit naitre une belle définition de l’invention par M. Poussette : « Une invention, c’est pas un objet, c’est l’idée qui est concrétisée par un objet ». C’est une belle définition que j’aime beaucoup, mais dans le cadre de l’émission, je dirais qu’il lui est arrivé souvent de ne pas (vouloir) voir quelle est justement l’idée : adaptabilité, mobilité, portabilité … Exemple malheureux lors de la présentation d’un chauffe-biberon portable à vapeur : M. Poussette qui a aussi inventé un chauffe biberon à vapeur ne valide pas. Mais Hapsatou Sy pose bien le problème : si on est bloqué sur une aire d’autoroute comment on fait avec l’invention de M. Poussette ?

Passons à la troisième émission, où eut lieu un débat dans le jury sur ce qui est ou n’est pas une innovation ; le point de départ a été des boites de transport pour chat qui s’emboitent et qui roulent. Une astuce qui améliore un produit fait-elle une innovation ? Où met-on la limite ? Ce débat a été raboté par le montage, c’est un peu dommage j’aurais bien aimé y assister. Surtout qu’a suivi une présentation de boite de conserve à passoire intégrée : alors que le jury ne valide pas, le panel s’est « révolté » et a largement soutenu l’invention.  M. Poussette nous a alors donné une nouvelle définition de l’invention : « dans une invention, il doit y avoir une part de rêve ». La boite de conserve ne l’a pas fait rêver, mais que dire des poussettes ? J Je suis un peu mesquine, là.

Dans une invention, il doit y avoir une part de rêve

Plus loin dans la soirée, à la présentation d’un chariot personnel modulaire, M. Poussette a déclaré : « Je ne vois rien là d’innovant, rien d’inventif hormis le fait que vous combinez un élément avec un autre élément. » Redit autrement, ça donne : le fait que vous combinez un élément avec un autre est inventif. Si on ne regarde pas cette inventivité, il n’y a rien d’innovant. Je n’ai pas modifié le sens de ses propos, juste inversé l’ordre de ceux-ci, à la manière des exercices de grammaire des classes primaires. Là il est quand même parti loin et je n’ai pas pu m’empêcher de rire. Plus tard dans l’émission, il dira en parlant d’innovation : « on ne peut pas associer un élément et un autre élément et en faire un tout ».

Enfin, la dernière émission a vu quelques perles. Ma préférée, de M. Poussette bien sûr : « Le couteau suisse, c’est une invention sur le plan de l’usage, mais ce n’est une invention recevable sur l’idée globale du concept ». Là j’ai beau eu chercher, je n’ai pas compris ce qu’il a voulu dire sur le couteau suisse. Si vous avez des pistes, je suis preneuse. Je note cependant qu’il conçoit qu’il y ait plusieurs sortes d’innovations.

Aller, pour conclure, voici comment une candidate définit inventer : « Trouver des solutions à des problèmes. Et puis inventer c’est marrant. C’est génial de trouver des trucs qui existent pas. ».

Voilà j’espère que ces quelques définitions vous feront réfléchir et n’hésitez pas réagir et commenter ces définitions de l’invention.

Publicités

Entry filed under: Actualité. Tags: , , , .

Innovation – Programmes pour la présidentielle Ville, écologie et innovation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Ecosystème Recherche

Bienvenue à la découverte des écosystèmes d'innovation.

Consultante en innovation depuis 2008, je constate tous les jours que nombre d'acteurs connaissent peu le fonctionnement des écosystèmes d'innovation. C'est ce qui m'a conduit à faire ce blog.

Si vous avez des questions particulières, n'hésitez pas à me contacter par mail.

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 25 autres abonnés

Feeds

EcoRecherche sur Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.


%d blogueurs aiment cette page :